Vous êtes ici : Les rubriques de Travaux & Construction > Jardin et extérieur > Arrosage automatique au jardin, quelles solutions, quel coût ?

Arrosage automatique au jardin, quelles solutions, quel coût ?

Vous n’avez décidément plus le temps de faire un arrosage quotidien de votre jardin ? Il est temps d’envisager une solution d’arrosage automatique. En plus de vous défaire d’une corvée longue et éreintante, l'arrosage automatique aide à économiser sur la facture d’eau. Voici différents systèmes à adopter.

L’arrosage automatique en surface

Les dispositifs automatiques mettent fin à la corvée d’arrosage qui en plus d’être chronophage, peut aussi devenir très fatigante. Parmi les solutions les plus prisées aujourd’hui figure le système d’arrosage automatique de surface. Ce dernier est constitué de tuyaux visibles installés au sol ainsi que d’arroseurs et de goutteurs. Il se décline lui-même en différents types : micro-irrigation, aspersion et micro-aspersion.

arrosage par micro-irrigation

Le système par micro-irrigation appelé aussi goutte à goutte est certainement le plus connu. L’arrosage est réalisé au pied de la plante avec un effet quasiment identique à un arrosage manuel. Cette solution s’utilise surtout sur les haies et les potagers. Elle requiert l’usage de goutteurs dont le lot de 50 est tarifé entre 12 et 50 euros ou de tuyaux poreux coûtant aux alentours de 20 à 50 euros. Veillez bien à choisir ceux qui ne craignent pas les algues, les températures basses et les UV.

La solution par aspersion s’utilise sur les plates-bandes, les massifs et les plantes et offre un effet semblable à la pluie. Elle nécessite l’installation d’un arroseur canon, rotatif ou turbine sur pic qui tourne sur lui-même. Son coût est entre 5 et 60 euros. Sinon, vous pouvez aussi opter pour un arroseur circulaire ou oscillant qui se connecte à un tuyau d’arrosage et qui s’installe sur le sol. Le prix approximatif est de 5 à 40 euros. L’arrosage par aspersion ne convient pas au potager car il mouille les feuillages ce qui est propice au développement des maladies cryptogamiques.

Enfin, il existe l’arrosage par micro-aspersion qui diffuse une sorte de pluie très fine, de type brumisateur, et qui peut arroser de très grandes surfaces. Il s’emploie de préférence sur les haies et les potagers et coûte au maximum 50 euros la pièce.

programmateur d'arrosage

Complétez votre arsenal en ajoutant un programmateur qui vous permet de définir les heures et la durée d’arrosage. Prévoyez entre 20 et 100 euros selon le modèle, la marque et la sophistication.

L’arrosage automatique enterré

L’arrosage automatique enterré joue un rôle important dans l’esthétique de votre jardin. À l’inverse de l’arrosage de surface où tous les tuyaux et autres accessoires seront apparents, le système enterré permet de dissimuler ces éléments pour une totale discrétion.

Pour fonctionner correctement, ce dispositif se dote d’un certain nombre de composants, à commencer par le programmateur qui permet de choisir les jours et heures d’arrosage. Il peut être dénué de fils, fonctionner à l’énergie solaire ou à pile et être complété par un transformateur séparé ou intégré. Le programmateur coûte entre 30 et 250 euros. Ce dernier n’a aucune utilité s’il n’est pas connecté à l’électrovanne qui pilote automatiquement l’arrosage. En moyenne, prévoyez entre 20 et 30 euros pour cet outil. Dernier et non des moindres : les tuyères ou turbines qui vont assurer l’aspersion de l’eau. Les premières servent sur les petits jardins et valent au maximum 15 euros tandis que les secondes s’utilisent sur des superficies importantes et coûtent entre 5 et 150 euros.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 4HbjdR

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture