Vous êtes ici : Les rubriques de Travaux & Construction > Construction et rénovation > Comment poser du carrelage ? Étapes, trucs et astuces

Comment poser du carrelage ? Étapes, trucs et astuces

pose de carrelage

Facilité d’entretien et résistance à toute épreuve sont les principales qualités du carrelage. C'est d'ailleurs ce qui explique que ce soit encore aujourd’hui l’un des revêtements les plus achetés. Mais encore faut-il savoir le poser comme il faut. Suivez le guide.

À chaque pièce son carrelage

Convenant à la fois aux pièces intérieures comme aux terrasses extérieures, le carrelage séduit entre autres aussi pour le très large panel de motifs, de couleurs, de reliefs et d’épaisseurs que ce revêtement offre. Le choix est réellement large entre les tomettes, l’argile cuite, le grès cérame ou encore l’ardoise, sans oublier les imitations de bois, de pierre et de béton. Il y en vraiment pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Qui plus est, les bons bricoleurs peuvent s’occuper eux même de la pose de carrelage.

Seulement voilà, cette diversité n’a pas que des côtés positifs. L’achat de ce revêtement peut ainsi se transformer en vrai casse-tête pour les non-connaisseurs. De nombreux paramètres seront d’ores et déjà à prendre en considération pour ne citer que l’usage de la pièce par exemple. Et puis, pour faciliter notre tâche la norme européenne PEI classe le carrelage en fonction de sa résistance à l’abrasion, donc à l'usure. Ainsi, à titre informatif les PEI IV sont les plus robustes et conviennent donc à la cuisine, mais aussi aux pièces qui enregistrent beaucoup de va-et-vient. Pour le salon les PEI III seront à privilégier, sinon les PEI II pour la salle de bain et la chambre à coucher.

Réussir la pose de son carrelage

En diagonale, en damier, droit… Lorsque vous regardez un professionnel travailler, la pose de carrelage a l’air tellement faciles ! Pourtant, c’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Déjà, il faut disposer des équipements et des matériaux nécessaires. Parmi les indispensables, veillez à avoir sous la main : un niveau à bulle, un mètre, une truelle, des croisillons, du mortier colle, un coupe-carreaux, une éponge, un maillet en caoutchouc…

découpe de carrelage

À noter aussi que le carrelage ne peut être posé que sur une surface stable et robuste comme le béton ou une dalle par exemple. Le plancher est donc à exclure. D’ailleurs, vous devez toujours commencer par la préparation du sol. Lavez, dépoussiérez, dégraissez, frottez… Assurez-vous bien qu’il ne reste aucun résidu et que la surface est nette et propre. Pour un résultat uniforme et esthétique, la mise en place d’un plan et d’un axe de pose est recommandée à tracer bien visiblement sur le sol avec les croisillons. Ce seront vos points de repère pour la disposition et l’agencement de vos carreaux.

Par où commencer ? Vous avez deux options, à savoir, partir du centre de la pièce ou le long du mur. L’axe de la porte peut être aussi utilisé comme point de départ, mais bien se repérer peut être difficile par la suite. Vous pouvez ensuite vous attaquer à la pose à proprement parler après que vous ayez préparé dans un seau le mortier-colle en suivant à la lettre les indications du fabricant. Au fur et à mesure, à l’aide d’une spatule ou d’une truelle étalez le mélange sur le sol, posez la pièce et tapotez délicatement avec le maillet en caoutchouc pour que le carrelage adhère bien. Répétez la même opération jusqu’à ce que vous terminiez l’ensemble de la pièce. Usez régulièrement d’un niveau à bulle pour vérifier que les carreaux sont bien rectilignes.

Enfin, pour la finition avec les joints de carrelage, une attente minimale de quarante-huit heures est conseillée. C’est le laps de temps nécessaire pour que le mortier-colle sèche parfaitement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : aa7pYC

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture