Vous êtes ici : Les rubriques de Travaux & Construction > Construction et rénovation > Quelles différences entre le ciment, le béton et le mortier ?

Quelles différences entre le ciment, le béton et le mortier ?

centrale à béton

En bâtiment, il existe des notions élémentaires que vous devrez maîtriser lorsque vous voudrez vous attaquer vous-même à des travaux de construction. Pour la partie gros œuvre, mortier, béton et ciment sont les plus importants. Bien que la base soit le ciment, ces préparations sont différentes, à la fois dans leur composition et dans leur utilisation.

Le ciment, base de tout

Le ciment est le produit central de toute construction en dur, du moins de nos jours. Il est obtenu par traitement du calcaire et de l’argile, de la chaux, et parfois des cendres volcaniques. Après un passage au four à plus de 1000 °C, le produit obtenu est sableux. Mélangé à de l’eau, vous obtenez une pâte qui, en durcissant, devient un liant entre les différentes matières. Le ciment est rarement utilisé sans additif.

Pour économiser, mais également pour obtenir la forme désirée, il est mélangé à du sable et des granulats. Le résultat final imite ainsi la roche. La brique en terre cuite a fait place à des cubes à base de ciment et de sable, plus résistants et plus faciles à produire et à assembler. Ils sont appelés brique de ciment ou parpaings.

Le mortier, première application du ciment en tant que liant

Le mortier est la masse boueuse qui sert de colle entre les briques et parpaings. Avant la démocratisation du ciment, les constructeurs utilisaient la terre pour constituer le mortier. Par contre, la solidité n’était pas toujours au rendez-vous. Les murs devaient être très épais. Après l’avènement du ciment, le mortier classique a fait place à un mélange astucieux composé de sable et de ciment. Plus solide, ce nouveau mortier est également très résistant, permettant d’ériger des murs de plus en plus hauts, sans pour autant être épais.

Pour obtenir un mortier optimal, il est conseillé de procéder à un mélange minutieusement dosé. Pour 1 sac de ciment, ajoutez 4 à 5 sacs de sable. Mouillez l’ensemble avec de l’eau à hauteur de ¾. Il existe également des mortiers préfabriqués qui coûtent un peu plus cher. Il ne vous reste plus qu’à rajouter de l’eau, ce qui s'avère pratique pour les travaux d’appoint. Le mortier peut également servir à enduire vos murs.

Le béton, des gravats en plus pour la solidité

bétonnière

Le béton possède les mêmes caractéristiques que le mortier, avec quasiment les mêmes ingrédients. Mais pour améliorer sa résistance, des gravillons sont ajoutés à la composition. Vous pouvez préparer votre béton à même le sol, à l’aide d’une pelle et de vos bras. Mais un mélange à la bétonnière sera toujours plus uniforme. La composition indiquée est de 50 kg de ciment pour 90 kg de sable. Versez le tout dans la bétonnière avec environ 160 kg de gravier. Laissez la bétonnière tourner pendant 3 à 5 minutes, en rajoutant progressivement de l’eau. Il vous servira pour les fondations, les dalles, mais aussi les poteaux et autres poutres de soutien.

Désormais, vous connaissez la différence entre ciment, mortier et béton. Tout est question de composition. Outre la bétonnière, vous aurez également besoin de quelques outils, notamment la truelle pour l’enduit, le seau pour transporter vos préparations, la brouette, et bien d’autres équipements pour vous faciliter la tâche.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : heACxa

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture