Vous êtes ici : Les rubriques de Travaux & Construction > Construction et rénovation > Truelle, spatule, taloche : quel outil pour quels usages ?

Truelle, spatule, taloche : quel outil pour quels usages ?

truelle

La taloche, la truelle et la spatule font partie des outillages les plus utilisés dans la construction. Et même si ces trois instruments ont quelques petites ressemblances, chacun a son usage bien spécifique. C’est ce que nous essayerons d’expliquer dans ce billet.

La truelle

Vous devez remplacer votre vieille truelle et pourtant vous n’avez pas le temps de vous rendre dans un magasin de bricolage ? S'il n'y a pas d'urgence, vous n'avez peut-être pas besoin de vous déplacer, car ces outils s’achètent facilement en ligne. Cet ustensile manuel de la forme d’une pelle est sans conteste l’instrument principal du maçon. Vous reconnaîtrez très facilement cet accessoire de par sa lame assez fine en acier de forme triangulaire et son manche en bois ou en PVC.

Les deux parties sont solidement soudées par une tige coudée. Et pour ce qui est maintenant de son utilisation, la truelle de construction sert surtout à étaler et à façonner le mortier, le ciment, le sable, ou encore le plâtre. Et lorsque l’on sait que la chaux entre dans la composition du mortier, un produit particulièrement craint puisque très corrosif pour la peau, la truelle empêche la main du maçon d’entrer en contact avec l’oxyde de calcium.

Il est à noter que les modèles utilisés par les maçons et les plâtriers n’ont pas les mêmes formes. En effet, tandis que l’un a bout carré, l’embout de l’autre est arrondi. Les archéologues ont également recours à la truelle lors de leurs fouilles. Quoi qu’il en soit, voici un outil polyvalent dans la mesure où l’on se sert beaucoup aussi de son manche pour caler les petites briquettes.

La spatule

Lorsque l’on parle de spatule, la première chose qui vient souvent en tête est cet ustensile de cuisine souple qui nous est d’une très grande aide pour racler le fonds des saladiers ou encore pour mélanger les préparations. Pourtant, cet outil est également très rencontré dans le secteur de la construction. Et il est tout simplement impossible de les confondre tant au niveau de leur forme, que de leur matériau. En effet, le modèle destiné à la cuisine est généralement en bois, en inox ou en plastique. Ceux utilisés par les plâtriers et les peintres sont en acier. On distingue deux types de spatules.

Il y a d’abord les spatules à décapage qui servent à décaper les peintures d’un mur, des portes et des fenêtres, des boiseries et du revêtement de sol, mais aussi à décoller papiers peints. Et c’est possible grâce à sa lame aiguisée d’une épaisseur de quatre millimètres. Cette dernière est fabriquée dans de l’acier inoxydable pour éviter la rouille. Bois, carrelage, métal… Peu importe la surface à travailler, après l’application d’un décapant, aucune vieille peinture ne lui résiste.

Et par la suite, quand il faut mettre de l’enduit sur le mur le peintre fait aussi usage d’un autre genre de spatule. Plus connu sous le nom de couteau à enduire, cet outil est habituellement vendu en lot.

La taloche

taloche

Difficile de décrire la truelle sans parler de la taloche dans la mesure où l’un ne peut se passer de l’autre. En effet, c’est avec ce plateau que l’on transporte les grosses quantités de mortier et de plâtre, pour les appliquer par la suite sur le sol ou sur les murs à l’aide de la truelle. Et si la taloche fait partie des outils de base d’un maçon, c’est parce que sa fonction ne se résume pas seulement à servir de support au mortier.

Sa surface plate est en effet aussi très sollicitée tant pour le lissage que pour la finition des enduits. À titre d’exemple, c’est avec la taloche que l’on arrive à réaliser l’effet crépi, le taloché, le lavé, l’épongé, ou encore le gratté sur les murs.

Et pour ce qui est maintenant de sa forme, vous en avez sans doute déjà aperçu, voire en avez-vous peut-être même tenu une dans votre main. La taloche est composée d’une semelle, une surface solide et ferme tantôt en bois, tantôt en polychlorure de vinyle, qui est associée avec une poignée positionnée centralement. Avec cette configuration très spécifique, il est possible d’utiliser l’instrument à la fois horizontalement et verticalement. Attention toutefois à ne pas confondre la taloche avec le platoir.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : cM9NYj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture