Vous êtes ici : Les rubriques de Travaux & Construction > Toiture et façade > Le crépi de façade : c'est quoi ? Comment refaire son crépi ?

Le crépi de façade : c'est quoi ? Comment refaire son crépi ?

crépi de façade

Face au temps, les façades perdent de leur esthétique. Afin de leur redonner une seconde vie, la pose d’un nouveau crépi est fortement recommandée.

Cette opération peut parfaitement être réalisée seul à condition de maitriser les bonnes techniques.

Qu'est-ce qu'un crépi de façade ?

Préserver l’intégrité des murs d’une maison passe par la réalisation d’un ravalement de façade. Au sein de certaines communes, cette opération doit être réalisée au moins tous les dix ans. Le non respect de cette règlementation peut entraîner certaines sanctions, d’où l’importance de bien faire attention.

Il existe plusieurs revêtements possibles qui offrent un second souffle à une façade. Toutefois, le crépi reste le plus prisé grâce aux différents aspects qu’il est capable d’offrir. Il procure une belle allure aux murs et gomme rapidement le poids des années dans le cadre d’une rénovation.

Deux rôles majeurs sont attribués à ce revêtement. D’une part, il apporte une protection efficace contre les intempéries, l’humidité ou l’usure, les murs respirent correctement et empêchent l’infiltration d’eau à l’intérieur. D’autre part, le crépi est aussi décoratif, il se décline en de multiples couleurs et aspects, de quoi faire largement le bonheur de tous. Attention, le rendu ne sera optimal que si la préparation et la pose sont réalisées dans les règles de l’art.

Préparation du chantier : ce qu'il faut faire

Avant de commencer quoi que ce soit, s’occuper de tout ce qui concerne la règlementation est la priorité. La première démarche consiste à aller faire une déclaration de modification de l’aspect extérieur de la maison. L’autorisation est remise par la mairie. Dans le cas où vous avez sollicité les services d’une entreprise spécialisée pour vos travaux, celle-ci peut s’en charger.

Les experts vous conseilleront certainement de ne pas envisager un tel ouvrage en période de canicule ou de gel. Sous l’effet de la chaleur ou du froid, l’enduit risque de se craqueler ou de se décoller quelques mois à peine après son application. De même, dans le cadre d’une construction neuve, le crépi ne doit être appliqué qu’un mois après l’achèvement des travaux.

En aucun cas il ne faudra pas procéder aux travaux sans avoir préalablement nettoyé le support. Les mousses, les taches de pollution et autres salissures sont à éliminer. Si des trous ou des fissures apparaissent au niveau des murs, il va falloir les reboucher. C’est important car en général, le crépi est relativement fin. Du coup, il ne peut pas masquer les défauts apparaissant en surface.

Sachez qu’il existe mille et une façons de nettoyer votre façade. L’usage de vinaigre blanc sera recommandé pour les petites salissures. Pour les taches de gras, les cristaux de soude sont aussi très efficaces. Il suffit de verser l’équivalent d’une tasse dans un seau d’eau et de nettoyer le support avec une brosse. Mieux vaut éviter de recourir à l’eau de javel car cette solution n’est pas très écologique. Si vous en avez les moyens, l’hydro-gommage ou le nettoyage à haute pression constitue le must.

Comment poser le crépi ?

Il est conseillé de recourir aux pots de crépi prêts à l’emploi pour se faciliter la tâche. Toutefois, si vous souhaitez préparer votre produit vous-même, dans ce cas, mélangez du sable, de l’eau et du ciment. L’idéal est d’opter pour 50/50 sable et ciment. Ajoutez l’eau nécessaire pour l’obtention d’une texture liquide. Remplissez ensuite votre taloche du produit puis commencez par enduire de haut en bas à l’aide d’une truelle. Un beau rendu passe par une application uniforme. Bouchez tous les espaces et soyez généreux dans l’application de votre crépi. N’hésitez pas à avancer carré par carré puis prenez un rouleau et repassez les zones que vous venez d’enduire afin d’obtenir la finition désirée.

La finition, pour quel rendu, comment faire ?

crépi lisse

Soulignons que la finition obtenue à travers l’application d’un crépi se décline en divers types. Un rendu lisse s’obtient grâce à un crépi taloché c’est-à-dire requérant l’usage d’une taloche lors de l’application.

Si vous préférez le crépi projeté, dans ce cas, il faudra utiliser un compresseur ou une tyrolienne lors de la pose. Le rendu affiche un aspect rugueux. Comme cette technique est relativement difficile à obtenir, il est requis d’avoir une certaine habilité.

Le crépi gratté offre un aspect griffé. Après application de la matière, il faut "griffer" l’enduit avec une taloche à clous ou un graton.

Pour le cas du crépi écrasé, l’usage d’un compresseur ou d’une tyrolienne sera requis. L’enduit sera ensuite écrasé. Cette technique permet d’obtenir un revêtement très résistant.

L’apparence extérieure de la maison est toute aussi importante que son intérieur. Avec le crépi vous dotez votre habitation du style particulier que vous désirez lui insuffler. En fonction de vos envies, le crépi procurera alors une belle allure à votre habitat.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : jxMtDb

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture