Vous êtes ici : Les rubriques de Travaux & Construction > Construction et rénovation > Le garde-corps : quelle solution, quel matériau ?

Le garde-corps : quelle solution, quel matériau ?

garde-corps en inox et câbles

Même si le rôle premier d'un garde-corps est avant toute chose de sécuriser les lieux pour éviter les chutes accidentelles, rien ne vous empêche de réfléchir longuement sur son esthétisme et sur son design. En choisissant bien le matériau, on joint tout simplement l’utile à l’agréable.

L’inox

Les garde-corps en inox sont, entre autres, réputés pour leur exceptionnelle solidité. Rien de surprenant si de nombreux consommateurs se tournent de plus en plus vers ce matériau. Mais ses atouts ne se cantonnent pas seulement à sa robustesse. En effet, de par les traitements thermiques et mécaniques qui lui sont réservés, l’acier inoxydable résiste très bien aussi à l’usure et donc au temps.

Voici une balustrade, une rambarde, ou une rampe d’escalier qui trouvera parfaitement sa place tant en intérieur qu’en extérieur. La preuve, les propriétaires ayant des maisons en bord de la mer ne jurent que par cette matière. En effet, contrairement au fer forgé qui rouille rapidement après un contact prolongé avec le climat marin et l’air iodé, l’inox n’a pas ce problème. Concernant maintenant son aspect, élégant et contemporain, ce matériau est très intemporel.

Avec une structure fine et légère, ce garde-corps s’intègrera très facilement au décor déjà présent, quelle que soit l’architecture du bâti. De plus, comme c’est malléable à volonté, il y a de nombreuses possibilités de formes, mais aussi de textures. Le sur-mesure est tout fait envisageable avec cette matière. En outre, sa surface parfaitement lisse ne retient pas la poussière. Ce qui est synonyme de minimum de nettoyage. D’ailleurs, toujours dans un souci de design et d’esthétisme, les fabricants n’hésitent pas à associer l’inox avec d’autres matériaux dont notamment le verre, l’acier, le câble…

Le bois

garde-corps en bois

Après l’inox et l’aluminium, le bois est le plus utilisé par les particuliers pour sécuriser leurs balcons, leurs mezzanines, leurs escaliers et leurs terrasses surélevées. Ce matériau tant noble que rustique apportera du cachet, surtout si la maison est de style classique ou traditionnel. Les bois exotiques suscitent beaucoup les convoitises même si les irokos, les wengés, les tecks et autres sont très onéreux. Fort heureusement, les essences dures d’origine européenne ne manquent pas non plus de charme.

De plus, il y a l’embarras du choix pour ceux désirant préserver la teinte naturelle du bois. Reconnaissable de loin grâce à sa robe brun clair, le chêne a par exemple une dureté très élevée. Cette essence peut très bien faire office de garde-corps d’un balconnet. Seulement voilà, entièrement naturel, mais surtout vivant, le bois est très sensible aux variations de températures, à l’humidité, sans oublier les effets néfastes des rayons du soleil.

Des entretiens réguliers sont donc à programmer. En plus de cela, le bois doit aussi bénéficier d’un traitement annuel le protégeant des insectes et des champignons. Autrement, il y a des risques de putréfaction, ou encore une infestation de moisissures. Sinon, un vernis ou une vitrification aident également à préserver longtemps la surface de ce matériau. Seul inconvénient, le bois perdra alors ce contact chaleureux et doux qui fait tant son succès.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager ce dossier sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 56D5vP

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Poursuivre votre lecture